Loze paysageDe part sa situation de frontière, LOZE possède une diversité de paysages qui contribue à la beauté de cette commune.

A l’ouest ainsi que sur le plateau du mas de Monille, le Causse, terroir particulier et reconnu, nous présente des paysages faits de pierres, d’herbes sèches et de petits chênes (chênes pubescents). Mais il est moins aride ici qu’à Limogne ou Gramat. Ce plateau calcaire, légèrement ondulé par les dollines (dépressions naturelles) ou ” cloups “, est plus verdoyant. La végétation, composée de petits chênes, de genévriers, pruneliers…recèle parfois des trésors botaniques. En effet, les landes accueillent au printemps de nombreuses espèces d’orchidées sauvages.

Le patrimoine bâti, conséquence de l’épierrement des parcelles, est extrêmement riche avec un réseau de murets de pierres sèches très développé, de nombreuses gariottes ou abris dans les murets, des entrées de champs soigneusement bâties…

Vers l’est, le plateau caussenard s’arrête brusquement au surplomb de la vallée, laissant apparaître quelques falaises calcaires au nord de LOZE, pour déboucher sur les paysages de la vallée de la Bonnette. Alors qu’en amont se dessine une vallée à l’allure de canyon, on découvre plus bas “la fraîcheur subite d’un long couloir d’eaux vives ” (R. Crozier), un paysage verdoyant fait de prairies humides, ponctué par de nombreux moulins (8 en tout sur la portion de la Bonnette traversant la commune) restaurés souvent avec goût.

A l’est de la vallée de la Bonnette, se dessine un paysage bocager au sol lourd parcouru par de petits ruisseaux affluents de la Bonnette, c’est le terrefort. Paysage verdoyant organisé par un réseau dense de haies arborées, la végétation contraste avec le causse voisin. C’est un terroir aujourd’hui essentiellement consacré à l’élevage.
Ainsi, LOZE peut s’enorgueillir de ses paysages typiques et variés qui contribuent à la qualité de la vie dans cette commune.